Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dinette & Paillettes

Dinette & Paillettes

Maman pétille

Un an & Un moi-s

Un an et un mois que tu as rejoint notre famille et crois-moi, je ne réalise toujours pas.

« Nous sommes 4 », me suis-je longtemps répétée comme pour me convaincre que le rêve était devenu réalité.

Fichtre ! Que cette première année est vite passée, malgré des premiers mois pas très simples, à mille lieux de ceux que j’avais imaginé.
La faute à ce RGO bien compliqué à gérer. Et puis le Mal a finalement était maitrisé (je vous en parlais
ICI et ICI).
Quel apaisement quand on y est arrivé. C’est comme si tu renaissais, à 9 mois passés.

Ta personnalité s’est vite dessinée.

Toujours fonceuse, sans cesse rieuse.
Souvent charmeuse, un brin râleuse.

Fine bouche et incontestablement bec sucré.

Tu voues une passion débordante pour les WC et les chaussures (c’est parfait pour ton immunité - erm, erm).

Tu prends ton pouce. Oui, même entre chaque bouchée de purée. Ce besoin de « titouiller » ne t’a pas quitté.

En sortie, tu te rapproches (dangereusement) du « bébé-modèle », hyper-stéréotypé, les joues rosées, souriante, sociable, discrète et posée.

Je me suis parfois même honteusement demandée s’il n’allait pas t’être difficile de te frayer une place aux cotés de ta si charismatique grande sœur… Me sentant même coupable de ne pas t’avoir donné, à toi aussi, cette couleur de cheveux particulièrement rare et recherchée, pour qui tant de personnes, simples inconnus nous arrêtent dans la rue.

Et puis… ton regard malicieux, ta petite fossette, ton caractère bien tranché sont vite venus faire taire cette culpabilité mal placée. Tu sais te faire entendre et sauras t’imposer, voilà ce que j’ai envie de penser.

Bein oui… Parce qu’à la maison, la petite fille discrète a vite tendance à s’effacer.

« Ne vous fiez pas aux apparences » qu’ils disaient.

J’entends souvent dire que par nature les garçons sont davantage « têtes brulées » que les filles.
Et bien il faut croire que la nature est différente chez nous.
N’est-ce pas mon petit ouragan ?

Te changer la couche relève toujours du challenge ! Une véritable épreuve de lutte qu’il est conseillé d’anticiper grâce à une solide préparation tant physique que mentale, et à laquelle tu ne déclares bizarrement jamais forfait !

Toujours à l’affût du moindre obstacle à escalader, à peine ai-je le dos tourné. J’ai plutôt intérêt à avoir le cœur bien accroché.
Ta sœur ne m’avait pas vraiment préparée. Elle qui était encore si prudente à cet âge (bon depuis, elle s’est bien rattrapée).

Ne pas comparer. C’est vrai. Mais quand même un peu. Ne m’en voulez pas.

J’ai l’impression que tout va plus vite avec toi.

Le temps déjà.

Tes apprentissages, aussi.

Les premiers pas que tu as fait à l’aube de ton premier anniversaire sans vraiment que tu comprennes ce qui était en train de se passer, quelle étape tu étais en train de franchir.
Je me demande d’ailleurs qui de nous deux a été la plus surprise ?

Les « papapa » que tu as très tôt chantonnés, grossièrement d’abord, puis très clairement, les « awa » prononcés en agitant la main dès lors que l’on se dirige vers la porte d’entrée et même les « avo » plus récemment, n’ont pas fini de me faire craquer.

Je m’interrogeais beaucoup sur la façon dont j’allais réagir face à ces premières fois, une deuxième fois. Je craignais d’être moins fascinée. Mais mes inquiétudes se sont rapidement dissipées. Je suis fière comme un pou et ne manque pas de m’extasier devant chaque exploit accompli. Peut-être justement parce que je suis aux premières loges pour les observer cette fois. Je me goinfre de ces petits riens, de plus, de moins qui font mon quotidien. Et la magie opère.

Avec toi, j’ai fait le choix de ne plus être cette « maman fantôme » que j’ai été. Je vis désormais une parentalité dépourvue de regret et apaisée.

Un an et un moi-s

Et je ne te remercierais jamais assez d’être là, d’être toi et de m’avoir permis de me redécouvrir, moi.

 

Un an & Un moi-s

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

WorkingMutti 12/02/2019 17:00

Une jolie trace de votre belle histoire au jour le jour pour plus tard :)

Maman Pétille 15/02/2019 10:10

C'est exactement ça... des petits riens qui feront tout dans quelques années :)

unbrindemaman 12/02/2019 01:26

C'est beaucoup trop mignon. En voilà un deuxième bébé qui fait rêver :) Plein de bonheur à vous ! :*

Maman Pétille 15/02/2019 10:09

Merci beaucoup à toi... :)

Maman Nouille 10/02/2019 15:03

Seul portrait plein de tendresse. Forcément c'est celui d'une mère.
C'est fou ce que les enfants révèlent de nous, du meilleur comme du pire.

Maman Pétille 15/02/2019 10:08

Ils savent nous pousser à nous dépasser, à nous interroger aussi, bref ils nous "élèvent", à leur façon...

Nayon 08/02/2019 23:16

Ton article m'a fait sourire. Car à quelques mots près, j'aurais pu écrire exactement le même. Je ne comprends pas cette passion pour les WC et les chaussures. Depuis qu'elle a les siennes, elle s'est calmée sur les notre et comme elle ne marche pas encore, on y gagne niveau microbes ^^

Et tout comme toi, notre 1ère était si prudente, tu lui disais stop, elle s'arrêtait. Là, tu dis stop, elle s'arrête, te regarde, te souris et continue sa route ^^

Maman Pétille 15/02/2019 10:03

C'est marrant ces similitudes !
Et je vois exactement ce que tu veux dire... le petit sourire narquois qui nous fait comprendre qu'elle continuera de toute façon... Notre Paupiette a le même ! De vraies chipies !!

M comme... 07/02/2019 21:17

J'ai un article similaire en préparation sur ma deuxième qui est si différente de mon aîné.
Et je ne sais pas si ça va te rassurer mais ici aussi j'ai le droit aux WC, chaussures et changement de couches musclés ! ;)

Maman Pétille 08/02/2019 14:42

Les différences dans une fratrie sont parfois si marquées qu'elles peuvent nous déstabiliser...
Tiens il faudrait qu'on les présente ces deux là... ça risque d'être explosif !!