Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dinette & Paillettes

Dinette & Paillettes

Maman pétille

Mon dernier…

9ème mois, te voilà.

C’est fou comme cette grossesse a défilé.

Qu’il me semble loin le jour où j’ai vu cette deuxième barre s’afficher. Un 31 décembre, à la nuit tombée, alors que nous attendions nos invités qui s’apprêtaient à venir réveillonner. Comment pourrais-je oublier… Cette joie immense, ce sentiment d’incrédulité, ce choc ? Après deux « bébés PMA » j’avais fini par accepter de ne jamais connaitre cet effet de surprise démesuré, ce petit secret à garder. 

8 mois de nous se sont écoulés depuis sans que je n’ai vraiment eu le temps de réaliser.

Même si le temps m’a souvent manqué, j’ai bizarrement eu l’impression d’en avoir profité.

Cette dernière grossesse a une saveur bien particulière… Elle est si singulière. 

Moins affaiblie, et ce malgré l’anémie, j’ai vécu les choses avec plus d’intensité. J’ai pu continuer à bricoler, à voyager, à randonner, parfois même sur des chemins escarpés et ce même avec un bidou bien présent (ce qui m’a value quelques regards effarés). Bref, j’ai fait des choses auxquelles je n’aurais même pas songé les deux « premières fois » où très tôt je me sentais vidée de toute énergie et de toute envie… C’est brutal dit comme ça, et pourtant, il en était ainsi.

Autre nette différence, j’ai pris peu de poids… enfin j’entends, beaucoup (beaucoup) moins que pour mes deux louloutes, sans pour autant me priver (au contraire) et j’ai accueilli avec une grande sérénité ce nouveau corps qui se développait. Je ne craignais pas (plus ?) de voir les kilos s’afficher sur la balance à chaque rendez-vous de suivi. 

Une troisième grossesse intense mais apaisée, voilà comment on pourrait la résumer.

Je ne dis pas qu’elle fut idyllique. Croyez-moi je garde encore en mémoire les premières nausées (celles qui m’avaient jusqu’alors toujours épargnée) et les sportives journées d’été entre deux mini survoltées et un thermomètre près à exploser. Mais elle est venue me compléter d’une façon si logique. C’était facile, c’était magique. Une telle évidence qu’elle en était parfois troublante.

Naturellement, je me suis rapidement projetée sur cette future vie à 5. Qui l’aurait parié, venant de celle qui s’interdisait formellement de le faire avant que les 5 premiers mois ne soient écoulés pour ses deux précédentes grossesses, de peur de voir le rêve se briser.

Je me suis interrogée aussi, sur les changements concrets que ce nouvel arrivant impliquerait. Mais j’ai rarement douté, pour ne pas dire jamais.

Et puis, cette grossesse fut forcément marquée par ce contexte particulier. Cette crise sanitaire que nous avons traversé (j’ose employer le passé, j’espère ne pas avoir à le regretter). Même si mes « plans » ont été chamboulés, avec du recul, ça s’est fait et je pense avoir réussi à gérer.

Néanmoins, au début de l’été, j’ai ressenti le besoin d’avoir des moments privilégiés avec lui, juste lui. Aussi, je me suis organisée pour pouvoir suivre mes cours de préparation à l’accouchement en optant pour des séances de sophrologie. Une parenthèse enchantée où j’ai pu laisser mon esprit s’évader, où je me suis éloignée de ce quotidien souvent rythmé pour juste savourer ses petits coups de pieds, cette nouvelle vie que j’accueillais.

8 mois, 34 semaines se sont déjà écoulées.

Physiquement, je sens bien que cette grossesse touche à sa fin. J’arrive (un peu) au bout de mes capacités. La fatigue m’a clairement rattrapée, mon dos me fait terriblement souffrir et mes nuits ne sont plus du tout reposantes. Pour autant, je le vis bien. J’aurais même opté pour un peu de rab si j’en avais la possibilité.

Le début de la fin ? 

Plutôt le début, tout court. De nouvelles pages à écrire. Une nouvelle aventure, que j’ai tendance sans doute à un peu trop idéaliser (teut, teut, teut, qui a dit que j’allais en chier ?? ^^). Mais en attendant je veux juste savourer ces dernières semaines, journées, en mode « deux en un », continuer de lui concocter un nid douillet, de l’imaginer, et puis peut-être aussi (enfin) commencer à préparer nos valises pour la maternité !

(Très) bientôt je le rencontrerai. Ce n’est plus un secret. Tout est presque programmé. 

Lui, mon 3ème et dernier bébé.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Docteur Mamangue 29/08/2020 17:33

Quel joli article, qui me rend un brin nostalgique !

Maman Pétille 05/09/2020 11:27

Merci à toi !
Pour le reste, je décline toute responsabilité ;)

MamanDe4 26/08/2020 11:54

Tu sembles effectivement avoir vécu cette grossesse de manière très épanouie !
Je te souhaite beaucoup de bonheur pour votre rencontre avec ce petit bébé !!

Maman Pétille 05/09/2020 11:26

Merci beaucoup... les jours sont comptés :)

Madame Bobette 25/08/2020 14:35

Tu es radieuse! Profite de ces derniers jours même si tu sens la fin (ou le début) arriver :)

Maman Pétille 05/09/2020 11:25

Merci beaucoup à toi !