Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dinette & Paillettes

Dinette & Paillettes

Maman pétille

Le gâteau roulé explosif et girly !

Et ça fait « Bim, Bam, Bouuum » !

 

En ce jour de fête nationale, je vous propose une explosion de saveurs et de couleurs avec ce gâteau roulé à l’apparence très girly…

 

 

Pour le premier anniversaire de ma Cracotte, j’avais flashé sur cette recette présentée par Marie-Laure Tombini sur le site d’Odelices. Parfaitement dans la thématique de couleur (rose, vous l’aurez deviné !), je ne pouvais passer à côté !

 

Depuis, c’est une recette que je fais régulièrement et l’effet produit est toujours le même : un mélange de whaou et de hum (whaoum ?!). Bref, ce gâteau est tout simplement bluffant tant visuellement que gustativement.

 

Ne vous laissez pas intimider, la recette est hyper simple !

 

Les petits pois colorés sont réalisés grâce à la fameuse « pâte à cigarette ». Je vous entends déjà, « pâte à cigarette », de quoi est-ce qu’elle nous parle ?! Effacez tout de suite l’image du papier à rouler qui vous vient en tête ! 

La pâte à cigarette est une pâte réalisée à base de blancs d’oeufs, de beurre, de sucre glace et de farine, qui colorée, permet de réaliser des décors sur les biscuits joconde ou les génoises.

 

Petit plus (allez, c’est cadeau) : cette pâte peut également former un support original à vos boules de glaces par exemple, en la façonnant en forme de tulipe ou de coupe. J’ai prévu de tester, alors je vous en parlerai dans un prochain billet, patience… !

 

La préparation de ce roulé girly s’effectue en plusieurs temps. La pâte à cigarette doit être préparée en amont, puisqu’elle doit avoir le temps de se « solidifier ». Vous allez très vite comprendre… 

 

Allez go, en cuisine !

 

Pour la pâte à cigarette, il vous faut :

30 g de beurre

30 g de sucre glace

35 g de blanc d'oeuf (l’équivalent d’un blanc d’oeuf)

35 g de farine

Colorant au choix (en gel et rose pour ma part)

 

Commencez par faire fondre le beurre au micro-ondes et laissez-le tiédir.

Mélangez le beurre fondu refroidi avec le sucre glace, le blanc d’oeuf puis la farine.

Enfin, ajoutez le colorant.

 

Pour ma part, j’utilise du colorant gel mais vous pouvez très bien opter pour un colorant en poudre. Evitez cependant le colorant liquide qui viendrait trop délayer votre pâte.

Ayez la main légère sur le colorant, quitte à réajuster petit à petit jusqu’à obtention de la couleur souhaitée.

 

Mettez la pâte à cigarette dans un sac congélation (vous pouvez aussi opter pour la poche à douille). Laissez reposer une bonne vingtaine de minutes au frais. En refroidissant, la pâte va devenir moins liquide et donc être exploitable.

 

Réalisez des points roses de différentes tailles sur votre plaque en silicone. 

 

J’utilise la feuille à rebords en silicone de chez Tupperware ! Ses dimensions (35,3 x 31,5) correspondent exactement à la recette ! Avouons-le, c’est super pratique.

 

A défaut de plaque en silicone, une plaque de four recouverte de papier cuisson fera très bien l’affaire !

Mettez votre plaque au réfrigérateur pendant minimum 1 heure afin que la pâte à cigarette durcisse de nouveau.

Ne « squeezez » pas cette étape. Elle est indispensable pour la réussite de « l’effet pois » (et donc « l’effet whaou »).

 

Pour la génoise, il vous faut : 

3 gros oeufs

100 g de sucre en poudre

100 g de farine

 

Préchauffez votre four à 180°C.

 

Fouettez 2 jaunes d’oeuf et 1 oeuf entier avec 50 g de sucre.

Ajoutez la farine et mélangez à nouveau.

 

Si vous me suivez, il vous reste encore deux blancs d’oeuf. Montez-les en neige bien ferme avec les 50 g de sucre restant et incorporez-les délicatement au mélange initial. 

 

Etalez la génoise sur votre plaque.

Enfournez pour 10 à 12 minutes.

 

Ultime étape, un peu délicate, je vous l’accorde…

Dès la fin de la cuisson, démoulez sans attendre votre génoise sur une plaque puis retournez votre plaque sur un torchon. A ce stade, la génoise doit être côté « blanc » face à vous et les pois côté torchon. 

Roulez la génoise sur elle-même, en veillant à ne pas trop la serrer, pour éviter qu’elle se « déchire ».

 

Laissez refroidir puis déroulez de nouveau votre génoise afin de la garnir.

 

Cette fois, j’avais opté pour de la confiture de mûres (et oui, thématique rose, « toussa, toussa », vous vous souvenez ?!). Mais vous pouvez opter pour de la pâte à tartiner, de la mousse (chocolat, fruits, …), de la crème de marron, … C’est vous qui voyez !

 

Roulez de nouveau (promis c’est la dernière ligne droite) et coupez les extrémités du gâteau pour une meilleure présentation.

 

Voilà, c’est fini, il ne reste plus qu’à vous délecter et clâmer « WHAOUMMM » !

 

Souvenirs, souvenirs... voici un aperçu de la table du premier anniversaire de ma Cracotte... Séquence nostalgie (Ouiiiiin)!

 

 

 

Le gâteau roulé explosif et girly !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Noguette 28/07/2018 20:18

Ta Noguette est une neuneu de première... à la première lecture je me suis demandé comment on intégrait les pois dans la génoise ... et en deuxième lecture, j’ai compris que tu cuisais la génoise sur la même plaque où tu avais fait tes pois roses !

Maman Pétille 30/07/2018 09:43

Meuh non tu n'es pas neuneu !!! Effectivement, sur la même plaque... je n'ai peut être pas été assez précise dans la rédaction de l'article !

unbrindemaman 18/07/2018 00:50

A tester ! ça semble délicieux !

Maman Pétille 18/07/2018 13:26

Oh oui, ce gâteau roulé est excellent et pas si compliqué que ça... J'ai été agréablement surprise, moi qui m'en faisait "tout une montagne" !! Je serais ravie d'avoir ton retour si tu le testes ;)

Madame Bobette 16/07/2018 12:37

Un très joli gâteau qui me donne bien envie car ça me rappelle ceux de ma mamie à la confiture de fraises ou à la crème pâtissière (bon ok, les siens sont beaucoup moins girly ;) )

Maman Pétille 18/07/2018 13:28

Hum les bons gâteaux de nos mamies ! L'avantage avec celui-ci c'est qu'il est déclinable à l'infini : confiture, pâte à tartiner, crème de marron, ou crème pâtissière ... !