Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dinette & Paillettes

Dinette & Paillettes

Maman pétille

Nos paillettes du mois de mai 2018 !

Chaque mois je vais essayer de revenir sur les moments qui nous ont marqués, nos petits bonheurs du quotidien, les choses qui nous ont fait sourire, ou au contraire, celles qui nous ont fait bouillir, nos paillettes de vie en somme… Une sorte de billet fourre-tout pour garder une trace de ces petits riens qui représenteront tout dans quelques années !

 

Alors c’est parti… Vol 2018, embarquement immédiat porte 5 !

 

Notre mois de mai a été marqué par les 4 mois de notre Paupiette (4 mois flutain de bordel !!!), mon bébé qui grandit (ouiiiiiiiin), il faut que je m’y fasse, bientôt elle me demandera (ou pas) les clefs de la voiture pour aller se trémousser sur du DJUL (ah, attendez, on me souffle que ce dernier sera tombé aux oubliettes d’ici là - ouf, me voila soulagée d’une immense détresse mentale).

 

Trêve de plaisanterie, en mai, Paupiette a peaufiné sa technique de retournement dos/ventre, elle continue de nous faire fondre avec ses sourires à gogo, et si l’on en croit ses gencives enflées, ses joues rouges et sa salivation hyper-abondante, on s’accorde pour dire qu’elle semble (déjà) bien (trop) embêtée par mes copines, les fameuses poussées dentaires. Et pourtant aucune quenotte en vue ! Je pense qu’il va falloir que l’on s’arme de patience !

 

Sinon, elle se fait de plus en plus entendre, elle gazouille, crie, se fait peur parfois aussi, une vraie pipelette et encore plus au moment des repas (« abreuuuh » avec de la purée de carottes dans la bouche c’est tellement plus fun que la bouche vide !).

 

Ah bein oui, l’alimentation, parlons-en, nous avons commencé la diversification (ô joie, ô désespoir).

 

Grosso-modo, il lui a fallu une petite semaine pour appréhender la « teche-nique » de la cuillère et après roule ma poule, comme on dit.

 

Ont été passés au banc d’essai : les carottes, la betterave, les courgettes, asperges et poireaux pour les légumes et les pommes, et bananes, pour les fruits.

 

Et figurez-vous qu’elle surkiffe, tout y passe ! Un petit bémol pour les asperges toutefois.

 

« Ah bien ça c’est un bébé qui profite », j’entends souvent ! Et bien oui, pour profiter, elle profite… et moi aussi ! 

 

Elle semble avoir trouvé son rythme de croisière. Nous parvenons peu à peu à dompter son RGO (Reflux Gastro-Oesophagien - je vous en parlerai plus longuement bientôt) et je prends plaisir à la redécouvrir, de jour en jour, presque apaisée… J’ai appris à ne jamais crier « victoire » trop rapidement, mais nous savourons ce semblant d’accalmie et chacun des autres moments au côté de notre tant espérée. 

 

 

Cracotte grandit, elle aussi. Une vraie petite bonne femme. 

Je l’ai surprise chez ses grands-parents en train d'expulser illico-presto sa tatie de la pièce où elles se trouvaient toutes les deux pour pouvoir se changer seule et porte fermée bien évidemment. Rendez-moi mon bébéééé !

 

D’ailleurs il semblerait qu’elle ait délaissé sa « titouille » aka sa sucette pour de bon (si, si j’te jure, c’est de l’info toute fraîche, the scoop interplanétaire). Bon on va éviter de s’emballer trop vite sur ce point là… On en reparlera plus tard, hein, on fait comme ça ?

 

 

Et puis elle s’affirme de plus en plus, mi-fifille, mi-garçon manqué, à manier les vis et le marteau en chaussures à paillette, jouer à la bagarre en jupe qui tourne (sinon c’est pas drôle) ou à supplier son père pour qu’il daigne la faire monter dans la mini-pelle mais seulement après avoir pu mettre du vernis aux ongles, faut pas déconner non plus.

 

Sa relation avec sa soeur se construit au fil des jours. Une vraie grande soeur, câline et très (trop ?) protectrice. 

 

Son truc du moment c’est de faire du nez à nez avec elle (bon en fonction des jours, elle me parle aussi du « yeux à yeux », ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais fichtre rien). Et moi, ça me fait fondre littéralement, ça vient directement faire boum dans mon petit coeur de maman. Clairement après je ne vous cache pas que la mignonitude prend vite fin lorsque je vois ma Paupiette qui me jette un regard suppliant du style « maman sauves moi please, elle m’étouffe » !

 

Et parallèlement, j’ai eu droit à mon premier «  parce que moi je veux que tu sois ma maman à moi toute seule ». Et bim, prends toi ça dans les dents. Mes pires craintes. J’ai le coeur qui pleure. 

 

 

A bien y réfléchir c’est tout ma Cracotte en ce moment. Elle m’embarque dans un espèce de tourbillon affectif, de grand huit émotionnel, elle joue avec mes nerfs autant qu’elle fait fondre mon coeur. Elle a tendance à réagir de façon très excessive face à certaines situations et est susceptible de rentrer dans une violente colère en une fraction de seconde.

 

Le volte-face peut avoir lieu à tout moment, un risque permanent. J’ai l’impression d’avancer sur une tige cassante et que chacun de mes pas menace de la briser m’obligeant ainsi à peser mes mots et à raviser certain de mes gestes sous peine de déclencher le chaos.

 

Comme ce midi, où sa banane a eu le malheur de se diviser en deux alors qu’elle était en train de lui ôter la peau. Et là c’est le drame… « oui mais moi je voulais une banane entièèèèère »… (quelle imbécile cette banane aussi, elle ne pouvait pas se contenter tout bonnement de rester soudée, on ne peut plus compter sur personne hein).

 

Bref, la fatigue de fin d’année qui commence à se faire sentir pour tout le monde y est sans doute pour quelque chose.

 

D’ailleurs je lance officiellement la saison des « On part dans combien de temps en vacances ? » ouverte ! 

 

Sinon, du soleil, de la pluie, de la pluie, du gris, du soleil, de la pluie, de la pluie, du gris… non ce n’est pas un algorithme loufoque mai simplement le résumé météorologique de ce mois écoulé.

Et à quand le soleil, soleil, soleil sérieusement ?? Ces écarts de température commencent vraiment à me griser (sans mauvais jeu de mots). Le soleil n’a pas vraiment l’air décidé à s’installer chez nous… (Et pour le coup, on a carrément replongé dans les histoires de Noël ! Cherchez l'erreur...) Aller mon cher et tendre soleil, si tu m’entends viens à la mai-son y a le prinstemps qui chan-teee… tululululululu, viens à la mai-son, tous les oi-seaux t'at-ten-dent !

Nous mais sérieusement, nous on t’attend et en plus Cracotte elle aimerait bien pouvoir mettre ses « sheurts » ! A bon entendeur !

 

Enfin, ce mois de mai n’aurait pas été sans l’adoption de Diego (vous savez le dino un poil collant), le squatage de Limy (la mascotte de l’école) pendant tout un weekend, le mariage d’Harry et Meghan Markle (bein quoi jusqu’au 18 mai j’avais encore un chouilla d’espoir moi ?! WTF… La désillusion quoi !!!), et bien entendu cette aventure bloguesque qui commence enfin…

 

Bye Bye joli mois de Mai et welcome Juin !

Nos paillettes du mois de mai 2018 !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

PetitDiable 08/06/2018 13:17

Je crois qu'enfin le soleil arrive!

Maman Pétille 20/06/2018 14:50

Oui il semble s'être installé ! Ouf !!